Volume 3 - Asdheim : À la poursuite du sabre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Volume 3 - Asdheim : À la poursuite du sabre

Message par pillowlavas le Mer 23 Aoû - 23:24

Nous avions pu sortir de la ville sans le moindre soucis. Nous avions croisé une charrette qui suivait notre direction dans laquelle nous fûmes rentrés clandestinement. Le silence s'imposa. J'en profitai pour sortir le livre nommé "Asdheim".
La couverture du livre était neuve. On pouvait y voir le fameux blason du loup. On le voyait de profil, semblant grogner et il était entouré de rouge et de bleu. J'avais vu le même dans la cale du navire qui m'avait emmené ici, sur un badge d'un des gardes ou des marins, si je me souvenais bien. En sous-titre, une devise était inscrite : "Hiver, Sang et Justice". Je le tournai pour entamer son résumé.


. .Notre pays est une monarchie dont le dirigeant, l'Oberjarl alias Lord Jellen est au sommet, assisté par ses deux Jarls Dankrad et Gudbjörn. Défendre nos valeurs et leurs richesses rend notre royaume riche et prospère. Toujours à l'écoute du peuple, Asdheim met un point d'honneur à toujours sortir victorieux d'une bataille et à appliquer la Justice. Seulement, notre nation est déchirée par des conflits contre l'alliance Moelys, constituée du Grand-Nord et de Kaernagöken, dirigée par le terrible Brandon Williams.


Cette propagande commençait déjà à me laisser. Je rangeai ce livre avant de m'apercevoir que nous étions presque arrivés à la capitale : Eternos. Edith, remarquant que le livre ne m'intéressait pas plus que ça, finit par m'en expliquer l'essentiel :
"En gros, Asdheim n'attaque pas l'alliance Moelys sans raison. Cette alliance est considérée comme impérialiste, comme nous l'avons vu lors de l'occupation de Gloria, à toujours vouloir conquérir plus, et injuste. Ces deux mastodontes de la guerre ont une vision tout à fait différente de la Justice, ce qui leur donne à chacun une grande peur de l'autre.
- J'avais effectivement entendu parler de la vocation de la Justice d'Asdheim. Le pays entier est proche de cette valeur : la justice ou le châtiment. D'un autre côté, l'alliance Syleom a été le premier endroit à abolir la peine de mort, à Kaernagöken. Deux justices différentes et presque opposées. C'est ça ?
- En effet. Mais ce n'est pas tout, depuis que l'alliance Moelys occupe le Grand-Nord, les fameux Titans de Givre ne cessent de disparaître, ceux qui les fait passer pour des destructeurs.
- Toutefois, avec la puissante armée de l'alliance Moelys, permets-moi de penser qu'Asdheim ne fera pas le poids.
- J'aimerais y croire. Ma nation est très importante pour moi. Mais même si l'alliance Moelys a déjà envahi une grosse partie d'Asdheim, c'est réciproque. Cette nation de barbares a même atteint un lieu sacré pour nous : le Château des Dieux."
Prenant une seconde pour y réfléchir calmement, je me dis que toutes ces choses n'étaient pas mes affaires. J'allais retrouver mon sabre et disparaître pour rechercher à nouveau l'immortalité, en me faisant oublier.
"Nous y voici ! cria Edith, sentant la charrette s'arrêter.
- Chuuuut ! lui chuchotais-je."
Soudain, des bruits de pas. Il avait fallu qu'on se fasse remarquer arrivés à destination. Peu après, on vit un vieil homme habillé comme un paysan regarder le contenu de la charrette : il nous vite en train de le regarder d'un air béat. Je sortis aussitôt la plaque d'identité militaire que j'avais volée au soldat.
Il semblait hésiter un long moment... Soudain, un sourire éclaira son visage :
"Ce fut un plaisir ! Si vous pouviez juste me prévenir la prochaine fois...
- Pas de soucis ! Nous n'y manquerons pas !"
J'embarquai la petite dans la foule pour nous y fondre en quelques secondes. L'instant d'après, elle fut surprise du fait que je l'avais déjà installée à une terrasse alors que nous avions à peine quitté la charrette. Je vidai la moitié de la bourse du garde sur la table et demandai à un restaurateur de lui servir tout ce qu'elle voulait :
"Et que prendra monsieur ?
- Euh... L'addition ? Et un peu d'eau aussi, ironisai-je.
- L'addition ? Qu'est-ce que... Très bien."
Après le repas, Edith sortit un autre de ses plans, celui-ci concernant la capitale.
"Bon. Tu veux récupérer ton héritage ? On va devoir aller au palais royal pour le piller. Le voler.
- La reprise de ce qui m'appartient n'est pas un vol, juste de la récupération. Je m'en occuperai, tu m'attendras à l'extérieur."


La suite au prochain volume...

°---+'--^=-__{_,.,_}__-=^--'+---°
.reicogén ruop unev sius ej ,uomamroD

avatar
pillowlavas
Admin

Messages : 300
Date d'inscription : 18/08/2017
Age : 15
Localisation : Terre 353 de l'univers B8, berceau de l'humanité

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum