Partagez
Aller en bas
avatar
Rédacteur-en-Chef
Messages : 435
Date d'inscription : 20/08/2017
Localisation : Blancherive, en Bordeciel, situé en Tamriel, sur Nirn, plan de Mundus
Voir le profil de l'utilisateur

Mon premier récit !

le Mer 10 Jan - 20:04
Yop ! J'ai retrouvé un truc que j'avais écrit quand j'avais 9/10 ans. C'est basé sur Desticraft, un serveur PvP/Fac sur lequel j'ai énormément joué Smile
Malheureusement je n' ai pas tout, donc voilà ce que j'ai pu retrouver :

(Synopsis : Yronusa est un jeune habitant des contrées de Desticraft, qui est géré par deux dieux (qui sont les admins), nommés Neitization et Theudis. Ceux-si détruisirent le monde avec La Géante Blanche, la fusion du Soleil et de la Lune, peu de temps après qu'un traître nommé Bylem ait ravagé la faction d'Yronusa. Il sera le seul survivant de la catastrophe, et se réveillera dans un nouveau monde, peuplé de personnes qu'il ne connaît absolument pas, avant de "naviguer" entre quelques factions. Il partira ensuite dans un long périple afin de venger ses frères d'armes.)

Sachez que c'est rempli de fautes (j'étais très jeune) ! J'ai pas corrigé, ça enlève de la saveur sinon :p

TOME 2 : LE RÊVE

« Il était encore tard. Je regardis au dessus de moi : Il faisait presque nuit. Crépuscule. Sa me laisser le temps de m'enfermer , comme un...comment dit-on , déjà ? Ah , oui kikoo. Plus je parle , plus j'apprend. Apprendre quoi ? Des nouveaux mots.
Je pourrai vous faire une liste complète de tout les mots que j'ai appris , mais je vais en citer seulement quelques uns.

Kikoo : Une personne immature et qui fais des choses débiles...
GG : Bravo !


Enfin bref , je ne sais pas ce que cela veut dire. Pourquoi ai-je oublié tout sa ? A moins que ce sont eux qui ont évoluer. Mais quand je dis certains mots , on me regarde avec des yeux ronds : Quand je dis la Géante Blanche , personne ne comprend et on m'ignore... Pourquoi ?

Bref , nous y revoila : Je creuse un petit trou , je rebouche et j'attend...
Encore une fois... Rah ! Qu'est ce que c'est long !

Frrrrrrrrrrrrrrr.....
Frrrrrrrrrrrrrrrrrrr !

Un bruit se répercute , comme ainsi. Puis , je me retrouve au sol , avec un corp sur le dos : Un creeper ! Pourquoi a-t-il explosé ? Je regarde autour de moi : Une troupe a cheval. Je cour. Deux me poursuivent , sur cinq. Outch ! Je manque de nourriture. Soudain , je me réveille dans une prison, avec écrit : Vous nous avez trahi. En voilà les conséquences.
Qui ai-je trahi ? Pourquoi ne me tuent-ils pas ? Mystère. Je tente un plan pour m'évader. Il y a une porte en fer , avec des barreaux sur un coté. Avec un peu de chance , peut être que... Oui ! J'ai trouver.
Je patiente , a coté de la porte cachée. Puis , en ayant marre , je cris :
Eh oh ! C'est qu'sa gèle ici ! Apportez moi un truc !
Aucune réponse. Puis j'entend des pas. Deux ou trois hommes , je dirais.Pas maintenant , dommage. Je retourne sur la dalle de pierre qui me sert de – brrrrr – lit...
Enfin ! La porte s'ouvre ! Elle laisse passer 3 hommes. J'en reconnais deux , et le troisième , vetu d'une tunique complète en cuir gris ; doit sûrement être le géolier , car il apporte une couverture rouge avec lui.

-Alors , tu me reconnais , dit l'homme mouton.

Comment je ne pourrai pas le reconnaître ? Je lui repond de la sorte.

-Ah ah ! Tu es toujours aussi audacieux , n'est ce pas ? Tu aurais fais un bon chef de faction , tu sais... Theudis !
-Oui , chef ?! Répond-il , crispé.
-Dis que tu adores détruire des joueurs , dit le s'il te plaît...
Un large sourire s'étendit sur les lèvres du second :
-J '…
Avant qu'il eut le temps de finir sa phrase , je cri sur l'homme mouton :

-Parceque pour toi , c'est un jeu ?! S'entre tuer , détruire des bases durement aquises ?!

-Ah ah... Tu n'a jamais eu de vrai base , de vrai...maison. Tu le sais aussi bien que moi.
-PerversFinis ?! Rushers ?! Hein ?!
Il rit de plus belle :
-Tu n'es rester qu'un infine temps chez les PerversFinis. Et les rushers , tu étais déjà exclu ! Ahahahah !

Je n'en pouvais plus. Je lui sauta dessus , et , au même moment , le géolier , qui m'attrapa avec une vitesse alarmante , me projeta sur un mur avec tellement de force , que , j'aurai cru possible de le traverser. Mes habits étaient désormais recouvers d'un liquide poisseux.

-Alors , tu aimes ma force ? Dit l'homme en gris , avec un énorme sourire.
Et ouaip ! Je suis dopé. J'adore ce qu'ils me donnent ! Je suis aussi rapide que 50 faucon , aussi fort que 60 endermans. La belle vie , nan ? Eheh...

- Va...te faire... foutre ! Et je lui rebondis dessus. Cette fois si , ce fut Theudis qui me rattrapa. Il me colla sur la dalle de pierre , me jeta 5 popos. La première , selon moi , était faite pour me regénérer , comme la deuxième. La 3ème , rallentie tout mes mouvements. La 4ème et la cinquième m'ont affaibli en force et en rapidité.

C'est enfin que je pu lire son nom. A l'homme mouton. Je lus : Neithization. J'en étais sûr. Mais , au même moment , il me fit par de ses commentaires :
-Allons , ne sois pas grossier.Dit pardon.
-Jamais ! Cri-je.
-Bien. Je supose que tu sais ce que c'est ? Dit-il en me montrant une potions verte.
-Non...Pas sa... murmurai-je .
-Cette fois si , tu ne t'évanouira pas. Et elle dure trois heures. A tout à l'heure !

Chaque secondes parraissaient des heures , chaques minutes des journées.
Quand les trois heures passèrent , que ma tête redevenait normale , je vis l'état de ma cellule : Dégoutant ! Il y avait du vomi partout. Le sol , et même les murs en étaient recouvers. Beurk ! Puis , j'entendi a nouveau les pas. Un seul homme. Pourvu que ce soit le géolier ! Je me mis à coté de la porte , et , quand elle s'ouvrit , je passais entre les jambes de l'homme , je le fis tomber. Je courru de toute ma vitesse , et je me cacha derrière une statue , en espèrant qu'ils ne me retrouvent pas. Avec le gros bruit sourd de la tête du géolier qui rebondit par terre , des gardes vinrent. J'entendis quelques murmures :

-Il est mort ?
-On sonne l'alarme ?
-Ch'ai pas , mais va prévenir le chef !

Quelques minutes passèrent , puis un gros hurlement se fit entendre :

MAIS BIEN SÛR QUE VOUS DEVEZ SONNER L'ALARME ! IL DOIT
ÊTRE LOIN MAINTENANT ! BRAVO , HEIN !

Theudis arriva , puis , furieux , pris la statue derrière laquelle je me
cachais , et , la balanca d'un coup :

-Tu croyais nous échapper comme sa , hein ! Viens ici , toi ! Tu va peut être reprendre une potion verte !

-Je vous fais mes royal excuse , petit soumis de theudis.
Il me prit , et , d'un coup , me lança de , à ce que je pense , toute ses forces.
Je me réveilli soudain dans un lit.
Un rêve...Qu'un seul petit rêve.
Je sortis de mon trou , et , reprenant ma balade , je marcha. Jusqu'à arriver a une forêt , je pris un peu de bois. De quoi me faire un bateau , et un établi. Je me remis a ma course. L'océan ! Enfin mon aventure aller toucher a son but ! Je pris mon bateau fraichement créé , et m'élançant , je voguais à toute vitesse dans l'eau. Je n'avais pas parcouru un mille , que , la faim me tenailla. Je décida de l'ignorer , et , continuant ma balade , j'espèrais trouver une île. Aucune. Quand soudain... Je heurta une ligne invisible , et j'entendis : Vous êtes arriver a la bordure du monde !

La bordure du monde ? Je ne connaissais pas. Enfin , je fit ma base. Dans les airs. Je me dis , qu'avec ma chance , elle serait bientôt détruite. Mais je me trompais. Même que , ayant fini ma base , une alliance s'ouvra a moi : Aller faire une base a coté d'un certain Belbezut. J'acceptis. Je dus détruire ma base , mais peut importe. Il fallait savoir faire des choix. »

Voilà , une parti beaucoup plus longue , je pense pas qu'elle sera plus apprécier que la première mais bon. De toute façon , j'ai pas vraiment d'idée pour continuer, car c'est justement la fin de mon histoire. Peut être devrai-je ne plus m'inspirer du pvp ? En tout cas , dans la 3ème parti , je vous jure vous aurez des réponses... Et des grosses. Eheh...


TOME 3 : LE VOYAGE

Vendredi , 13 décembre.
-Salut , Gab' ! Dis-je a mon ami.
-Hey , Yron ! Me répond-y t-il.
Je l'interroge de la sorte :
-Tu sais ce que voudrais Leo , pour les fêtes ?
-Nan , mais je pense qu'il apprécierai bien un livre Protect'Project IV : Il a failli perdre un P4 , hier soir a cause d'une flèche !
-Wow. Ok , merci ! Au fait...
-Hm ???
-Je vais partir , dis-je avec une pointe d'arrogance.
-Q...Quoi ?! Tu nous est utile , ici ! Hier , tu as repoussé l'attaque des UhU'On'ColeBien ! Tu es un formidable chef de guerre !
-Je sais. Mais tu me connais. Les explorations et les pillages me sufisent pas.J'ai déjà quitté une faction pour sa.J'ai besoin d'être actif.Comme un lion déchaîné.
Un lion qui se nourrit , qui vit grace aux pillages et a l'action.Je ne suis pas un rat qui se terre dans sa pauvre galerie.
-Hum... Faut qu'on parle.
-On fais quoi , là ?.. M'énervais-je : Ma décision est prise ! Je part demain , a l'aube.J'ai tout préparé : 16 carrotes , du pain , mon armure , mon épée , un arc , des matériaux quelquonques.
-Pourquoi pars-tu ? Comme tu disais , je te connais très bien.Ce que tu m'as dit ne te ferai pas partir.
-Ok. C'est en rapport avec mes... Rêves.

En fait , depuis mon rêve de la prison (qui été plus que réél!) , j'ai fais chaques nuits des rêves du même style. Mais celui qui m'a le plus marqué , je l'ai fais hier soir et , mon seul souvenir était une voix pateuse ,grave et lente qui disais :
-Viens à moi... Que je t'écorche... Viens a moi... Que je te tue...
Vous ne pouvez pas immaginer ce que sa fais d'entendre une voix comme sa.
-D'accord... Tu veux que je t'escorte jusqu'où , à partir du désert de cendre?
Le désert de cendre , c'est un énorme , immense , gigantesque désert. On y trouve quelques tributs nomades. Elles sont très dangeureuses , hélas : Le cube du mollet droit Steeviens est leur nourriture préféré... Si bien qu'aucun d'eux n'en on encore un !

-Hm... 5 milles au nord , jusqu'à la « bordure . » Je continuerai seul pendant encore 45 milles a l'est , pour sortir du désert , et là , j'espère trouver ce que je cherche.
-MAIS TU ES FOU ! C'est du suicide ! Autant faire 55 milles au nord-est !
-Non. Il y a quelque chose que je veut voir en route.
Il répéta :
-Tu es fou... tu es fou... c'est de la folie !
-Tu peux me comprendre. Tu es comme moi.
-Que tu sois un espèce... D'élu ne change rien ! Tu me comprend ?! RIEN !
-Justement. Tu devrais encore mieux me conprendre.La discussion est close , je vais me coucher : Me faut des forces. Tiens , 2500 dollars. Achète à leo son cadeau.

En réalité... Desgab était lui aussi un survivant. De la géante blanche. Mais il faisait comme si il était... Normal. Mais dès qu'il m'a vu , il ma compris et il s'est dit :
- « Je ne suis pas seul... »

Samedi 14 , 2h00.
Je commença a ouvrir la porte pour partir de la base , puis j'entendis une voix :
-Tu croyais que je te laisserai partir sans moi ?
Je découvris Desgab :
-Desgab ! Ou est l'escorte ?!
-Je ne mettrai pas la vie de mes hommes en danger pour ton caprice , desolé.
-Mec , tu sais quoi ?Tu vaux 12 fois mieux que tout tes hommes.
-Tu te répéte souvent , mais merci ! Me répond-y t-il avec le sourire jusqu'aux oreilles.
-Aller , presse toi !
Dimanche , 15 , 8h45.
-Terre en vue ! Cria Desgab , fou de joie . Plus de navigation , enfin ! J'en avaus ras-le bol ! Sérieux , pas toi ?
-Je préfére être ici que dans le désert de cendres , imbécile...
-Mouais. D'après moi , on devrait arriver dans 2 heures.
-Outch ! Dommage , je commence à avoir le mal de mer... répond-y je.
-Pas sur moi , cette fois ! ! ! Hurla t-il , car , quelques heures auparavent , je lui avais vomi dessus...
Notre bateau tangua. Il failli se renverser , quand , Gab' , Sauta par dessus bord , avec une épée.
-NON ! Hurlai-je.
Le débile , quoi ! Puis , les vêtements ensanglantés , resorti de l'eau avec un énorme sourire :
-Respiration Aquatique et Affinité.
-Même ! Tu connais mon proverbe :
-Ne pas chasser une proie...
-tant qu'on est pas sûr que s'en soit une, Enchaînai-je.
-C'était quoi , sinon ? Demandai-je.
-Un énorme vers-luisant.
Les vers luisant , en fait , sont vers qui luisent dans la nuit.Il vivent dans l'eau , mais ne sont pas si dangeureux que sa.
-Eh ! On approche ! Criai-je avec joie.
-Eheh... Tu vois que tu es heureux , finalement.
Nous accostâmes sur la terre , puis , nous marchâmes longtemps... En fait , c'était surtout pour se dégourdir les jambes... Mais , nous n'avions fait a peine 15 minutes de marche , que Gab' s'éffronda :
-J'ai chaud ! Et soif ! Et faim !
-On fais une pose , ok...
Alors ; je posa une espèce de parasol de fortune , puis nous mangâmes enfin. Gab' se plaignit tout de même :
-Sa fait 3 jours qu'on mange du cassoulet... En plus sa me donne des gaz !
-Alors c'est toi qui pétais , sur le bateau !
-Non !
-Mytho !
Finalement , nous continuons a nous disputer pendant 20 bonnes minutes , et je dis :
-Bon , on reprend la marche.
-Ok , mais...
-LA DISCUSSION EST CLOSE !
-... … Ok...
3 heures plus tard , nous entendons alors une musique :
-Ougaouga ?
-Gagaga !
-Ouga ?
-Ga !
-Ougaougaougaouga ?
- GAGAGA !
Je chuchotai-je :
-C'était pas atik atik aïe aïe ?
-Je crois... What the fuck ? Dit-il en employant l'expression des gens « normaux »
Puis , soudainement , il s'effondra.Ayant pleine conscience du danger , je construisa avec mes matériaux une petite maison , sans fenêtre.
-Que... C'est-il passé ?... Demanda desgab , dans un lit. Puis il lu :
Je suis en train de miner , cri si tu a besoin de moi.
-YRO ? Cria-t-il .
J'accouru.
-Super !Sa va , t'a pas trop mal ?
-Un peu a la tête...
-Ok , parfait. Tu tiens debout ?
-Je crois...
-T'arrive a porter un truc ? Genre ton épée ?
-Ouai...
-Super ! Tu v'as pouvoir m'aider a miner !
~merde , je me suis fais avoir...~ pensa Desgab.
-On peut ressortir , maintenant ?
-Encore 10 blocks ; je crois...
-J'ai soif.
-Va boi... Aïe ! Mec ! Je crois qu'on a atteind la bordure du monde !
-Nan ?!
-Si ! Maintenant , on remonte !
Une douzaine de minutes plus tard , nous arrivons a l'air pur :
-De l'aiiiiiirrrrr ! , dit gab' en prenant une grande bouffée d'oxygiène.
Puis , soudainement, il se retourna vers moi , tourna ma tête vers l'est et là , j'aperçu...
Un énorme château.
-Je crois que nous sommes arriver a destination , n'est ce pas , Yro ?
-Oui... Neith , me voilà !
-NEITH ?! Tu veux aller voir neithization le puissant ?! T'es vraiment ding...
-Je vais pas le voir. Je vais le tuer.
-Très drôle !
-J'ai l'air de rigoler ?
Je lui expliqua :
-Neithization doit être détroné. Je ne veux pas le pouvoir. Juste sa mort.
-Hmm... Je suis avec toi.Allons au château.
-C'est parti.
Je me souviens très bien du moment ou , en arrivant , je vis un coffre avec écris dessus : Si tu veux une chance de gagner le trône , met une armure.
J'ouvris le coffre , puis la , je vis une chose dont je me souviendrai toujours :
-C'est quand même pas des...
-Je crois.
-Des armures légendaires ?! Des armures en améthystes ?!
-Enchantées , bien sûr , ah !
-C' est un piège , dis-je.
-Comment sa ?
-Je le sens. Regarde sa. Passe moi des bottes en cuirs.
-Euh... Ok ?
Je pris les bottes , je les jeta dans le coffre , puis , instantanémant , elles brûlèrent.
-Le coffre est empoisonné. Tout ce qui rentre dedans brûle.
-Tu me surprendras toujours , Yron , tu le sais , ça ?
-Tu te répète , mais merci quand même, dis-je en enployant son expression.
Puis , soudainement , une voix dure , convaincante , une voix dont je me souviendrai toujours , une voix si convaincante , surgit derrière Gab' et moi.
-J'étais sur que tu viendrais. Je suis très heureux de enfin te revoir en face.
Gab' et moi , nous nous retournions en même temps , et , d'un geste vif , Neithization lança une flèchette dans le cou de Desgab.
-Desgab !!! Non !!! Je...vais...te...TUER !
-Tu n'as pas perdu ton sens  de l'amitié , hein ? Ne t'inquiète pas , il est toujours en vie. Il est seulement endormi. Sais tu qui suis-je , réellement ? Non , évidemment. Je vais te montrer mon VRAI visage.
Et la , je vis la chose qui me terrifia le plus au monde. Sous se masque , il y avait quelqu'un que je hais , quelqu'un qui avait ruiné mes débuts.

TOME 4 : LA TOUR

Ce n'était pas un masque qu'il avait. C'été une... Une peau. Quand il l'arracha , j'eu un haut le cœur : il faisait sa avec plaisir , avec une sorte de démence totale , qui me répugnait au plus haut point.
Enfin , quand il l'eu arrachée , son véritable visage m'apparut.
Sous ce masque ce tenait la personne que j'attendais le moins. Sous ce masque , la répugnance a l'état pur , la trahison a l'état matériel , ce tenait.
Sous se masque se tenait... Bylem.

-T....toi ?

-Moi , en chair et en os , me répond-y-t-il avec un sourire.

-C'est un rêve... Tu es mort , selon mes connaissances !

-Alors tes connaissances sont très limités. J' ai disparu après avoir montré ma vrai nature. En réalité , après avoir dérobé tes affaires , je me suis mis a la recherche de la chose. La chose que tous voulaient avant la géante blanche. Je voulais trouver la puissance ultime... L'héritage des Puissants. – La famille de avengius , le « vrai » ex-maître de notre monde -
Je voulais trouver depuis tant d'années cet héritage , puis , je le trouvis. Gravé sur une tablette en obsidienne , au sommet d'un volcan , dans des contrés réputés pour leur soleil brûlant , je trouvis un mot , grav...

-U...Un mot ? , et là , ce fut plus fort que moi , j'éclata de rire malgrès le choc que j'avais ressenti.

-Tais-toi. Sinon , tu devrais redire des « royales excuse aux petit soumis de teudis ». Ce mot , donnait un pouvoir inimaginable a celui qui le prononcait. Bien , Yronusa , à t...

-NE PRONONCE PAS MON NOM ! Tu n'es qu'un traître ! A voler  les puissances des autres ! Ne souille pas mon nom , de tes lèvres sales de trahison , de ha...

-Tais-toi.

En disant cela , il avait repris sa voix convaincante , et , quoi que je voulu faire , je ne pu prononcer un mot de plus.

-Donc... A ton avis , pourquoi ne t'ai-je pas tué ?

-Je...Je ne sais pas...

-Car tu es toi-même. Tu es intelligent , tu te combat bien , tu es le meilleur chef de guerre que je connais.

-Si tu veux un chef de guerre , j'en connais un bien meilleur que moi !

-Oui... Oui... De Val , n'est ce pas ? Peut être , mais il me faut quelqu'un qui sait. Qui sait ce qu'il s'est passé , alors que la mémoire de tous avait été effacée , par moi même.Maintenant , voyons si tu es  digne de mériter la vie : Vois tu , cette tour est petit n'est-ce-pas ? En réalité , un architecte très intelligent a combiné Illusion d'Optique et décor. Elle fait en réalité 15 étages. Chacun contient un 'exercice'. Si tu les réussis tous , tu arriveras en haut de la tour , et la , tu auras la vie sauve et tu deviendras mon Général.

Sur ce , sans que j'eu le temps de dire un mot , il se volatisa.

-Entrons... , Murmurai-je pour moi-même.

                                       Salle 1.

Alors que j'entrais , je vis , devant moi une porte. Puis , à coté , une cellule , occupée par un homme robuste mais maigre.

-Bonjour ?, Osais-je demander.

-Qui...Qui êtes vous ? Me demanda-t-il , apeuré.

- Toi ,Qui es tu ?

-Je...Je suis tsunnami...

-Pourquoi est tu ici ?

-Je...Je suis un justicier , un mercenaire... et... J'ai été emprisonné pour mes actes...

-Qu'as tu fais ?

-Alors qu'un innocent allait être exécuté , je... Je l'ai sauvé et...

-Ils t'on emprisonné pour cela. Typique d'eux.

Et , à son grand étonnement , je pris mon épée , et , d'un geste aussi vif qu'élégant , je brisa le cadena de sa cellule , et je lui ouvris la porte.

-Prend tes armes , rejoins moi.

Il prit son armure et une épée en fer , tandis que je lui tandis l'arc de Desgab , que j'avais gardé sur moi.

-M...Merci...

J'ouvris la porte de la salle 2 , et , un squelette apparu.

-Je le contourne , pares avec ton épée , euh...
-Vas-y ! , lui criai-je, Je m'appelle Yronusa.

Le squelette , qui n'avait que moi pour cible , m'attaqua , et , je para avec mon épée , tandis que , Tsunnami , tua notre ennemi.
Nous franchissions la porte de la salle 3 , qui , a notre
étonnement , était très petite.
Cette fois ci , il y avait deux piédestaux avec écrit :
L'un est pur , l'autre est fort. Par tes connaissances métallurgiques , choisis le pur.

-Lequel prend-on ? Me demanda Tsunnami.

-Il y a un bout d'argent et un bout de fer.

-Mhhh... Le fer est souvent representé comme la puissance , et , a mes connaissances , un gros filon d'argent a été utilisé pour forger l'Epée de Zeus , représentant la faction Ols , raconta mon acolyte.

-Donc... On prend l'argent ? Mon savoir est étendu , sans me venter ; mais niveau métallurgie... Je ne sais pas du tout comment si prennent les experts...

-Bien sûr qu'on prend l'argent ! Cria-t-il , quasi désespérer.

A ce moment là , alors que je touchais le morceau d'argent pour le prendre ; il se trasnforma : C'était un animal ! Des pattes , de mains pourvu d'ongles et une tête sortirent.

-Griziiiii !!! Hurla la bête , ce qui fit le bruit strident d'une scie contre la pierre.
Sans prévenir , il la décapita , et , la créature mourrut.

-Facile , tu trouves pas , tsunnami ?

-Normal. C'était un Griizi , un bout d'argent animé. Je pense que si on avait touché le morceau de fer , une créature beaucoup plus forte serait en train de nous assaillir.

-Ah ! Donc , ton savoir nous a été précieux , merci.

Nous franchissions la porte de la salle 4 quand un creeper surgit d'une infractuosité.
Alors que Tsunnami prenait un arc et faisait une rafale de flèches , empéchant le monstre d'avancer , quand un deuxième resté jusqu'à cet instant dans l'ombre s'avança.

Frrrrrrrrr...

-NON ! Criai-je , en me jetant sur le deuxième , tandis qu'il explosait.


Je me réveilla alors que tsunnami se penchait sur moi :

-Avec une armure comme la tienne , tu ne risquais pas grand chose , me dit-il en guise de salut.

-Elle...Elle est juste en diamant... , dis-je , un peu faible.

-Aller , reprend-toi , me dit-il avec un sourire. Viens , faut continuer.

Salle n° 5. Je me demandais ce qu'il pourrait y avoir dans celle-ci , et  , en ouvrant la porte , je vis un humain très bien bâti : Il était musclé , avait une armure et une épée en fer. Il me dit d'une voix grave :

-Pour passer , tu devras me combattre. Mais je n'accepte que les combats loyaux.

-Ca veut dire que c'est moi qui dois combattre , me dit tsunnami.

-Oui , répondit l'homme.

-En garde ! Cria mon ami , et le combat commença.

Yah ! Tsunnami para un coup puissant. Vlam ! Leur épée se croisèrent un moment , puis le gardien pris le dessus : mon acolyte se pris un coup dans l'épaule.

-Argh ! Cria-t-il.

Malgrès tout , il fit sauter sa lame dans son autre main et le duel repris. Après quelques échanges , l'homme redonna un coup a tsunnami: il réussi a le dévier , et , au lieu de lui infliger une blessure au bassin , toucha son torse , mais , fort heureusement , le blessé avait tout prévu : sont plastron le protégea.

-Tu es un faible ! Dit le gardien , provocateur.

A ce moment , tsunnami se fenda et aurait pu tuer l'homme si il n'était pas protéger par son armure , mais , sous le choc , il vacilla , ce qui laissa le temps a tsunnami de lui porter un coup : Il lui infligea une terrible blessure : son épée traversa l'armure , et , s'enfonça dans son torse. Il retira son épée , et , regarda l'homme : il avait un expression terrifiée , il savait qu'il aller mourir. Ces derniers mots furent :

-B... Bravo... je ne m'attendais pas a perdre... Puis , il s'éteind.

-Tsunnami ! Tu vas bien ?! Lui criai-je.

-J'ai un petit peu mal ici et là , dit-il en montrant son épaule et son bassin avec un sourire.

-Tu pense pouvoir continuer de suite ?

-Bien sûr : Mes entailles sont superficielles , mon armure m'a bien protégée. Mais j'aurai surement un peu de mal avec mon épaule : Il m'a pas raté.

Après être sorti vainqueur de la salle 5 , nous nous rendions dans la 6 , et , je me dis : L'homme était très puissant... Il va falloir en battre un encore plus puissant. Mais j'avais tort : La salle ressemblait a un kioske : Elle était grande , plus grande que les autres. « Encore une illusion … » pensais-je. Au milieu , il y avait un tapis en bambous sur lequel un vieil homme méditait. Il semblait lire dans les pensées :

-Tu as tort , petit , dit-il d'une voix convaincante , mais pas autant de celle de Bylem.

-Tort ? Répétai-je.

-Oui. Tout les 5 étages , tu devras combattre une créature plus puissante que la normale.

-Vous. Nous sommes deux , dit tsunnami , que le vieillard n'avais pas vu.

-Vous pouvez passer ,  dit le vieillard.

-Hein ?! C'est tout ? On doit affronté un vieillard ? Dis-je , étonné.

-Il ne faut jamais se fier aux apparences , dit l'inconnu , et , en disant cela , il se transforma. Il avait des griffes , des oreilles pointus et sa peau était bleue.

-Qu'est ce que c'est que cette horreur ?! Cria mon ami.

-Je sais pas ! Fais ce que tu as fais pour tuer l'homme de la salle 5 !

Tsunnami essaya de se fendre alors que j'occupais la chose , mais celle-ci , qui lisait dans les pensées , l'esquiva et abatti son plat de la main sur son cou : il s'effondra.

-Non ! Criai-je.

Je feinta : Je fis semblant de l'attaquer au cou , puis , alors que dans ma conscience , je m'efforçait de penser : « Je fais semblant de l'attaquer au coup puis je me fend... Je fais semblant de l'attaquer au coup puis je me fend... »
La créature changea de position , pour « éviter » que je le touche en me fendant : au final , alors qu'il croyait que j'allais me fendre , je laissa mon coup aller à son cou , et ma lame pénétra sa chair d'un coté... Elle ressortit de l'autre en laissant tomber une tête , et , le reste du corps tomba. J'essuya la sueur qui sortait de mon front en abondance , et je regarda ce qu'avait mon ami. Pas grand chose : Le coup l'avait sonné , mais , je le secoua , et il me dit :

-Wouah... Aussi , pourquoi a-t-il changer de position ? Cela a permis que tu le décapites...

-En fait , il lisait dans les pensées , et , je lui ai fais croire que j'allais me fendre.

-Merveilleuse feinte ! Dit-il , heureux. Mais au fait , c'était quoi ?

-J'en sais absolument rien. Aller , viens. Faut aller a la salle 7.
-Attend ! Me cria-t-il. J'ai … J'ai faim et soif...

-Tiens , dis-je en lui donnant du pain et de l'eau.

En entrant dans la salle sept , deux petites créatures encapuchonnées me foncèrent dessus. Je voulu esquiver , mais elles étaient très rapides : Je me pris un coup de poignard que mon plastron protégea en partie : La pointe de la lame s'était enfoncée légèrement.Tandis que la bête essayer de la dégager , j'attrapa son bras , et , Tsunnami , qui venait à peine de rentrer , ne compris pas avant quelques secondes. Quelques secondes fatales pour moi. La deuxième créature brandit son arme , et , d'un geste brusque , la lança sur ma gorge , non protégée , et j'aurai dû mourir si tsunnami n'avait pas sauté en travers de la trajectoire de la lame.

-NON ! TSUNNAMI ! Criai-je. Un de mes rares accès de folie commençait à monter... Moi , cette rage , je l'accueil , la love autoure de moi , m'en sert comme combustible...
   Ma lame pénétra avec facilité la chair du tueur , j'avais une joie enfantin à tuer , à détruire , à broyer celui qui avait pris la vie à mon ami... Une telle joie , que , alors que je m'acharnai sur la dépouille du défunt , j'oublia la deuxième créature. Entre le commencement de son geste et la fin de celui-ci , j'avais l'impression qu'il y avait une éternité. Il n'y avait que seulement quelques secondes , voir beaucoup moins. Le dernier geste de Tsunnami fut celui qui me sauva une nouvelle fois la vie.Il fit un croche-patte a la créature , et , celle-ci tomba. Son poignard s'enfonça dans mon armure , mais pas asser pour me tuer. La lame se bloqua contre une de mes cotes , et , si il n'y avait pas eu le croche-patte de mon ami en train de mourir , le poignard aurait sûrement touché une de mes vertèbres , et m'aurait paralysé a vie.
Je vola le poignard du monstre , et je lui enfonça dans ses côtes maigres , et il mourrut.

-Tsunnami...Non...Ne meurt pas... , supliai-je.

-Tu...Tu m'as libéré... Je te dois la...

Un jet de sang sortit de sa bouche.

-La vie... Tu...Tu es un homme bon...

-Tu ne mérite pas de mourir ! Reste en vie , je t'en suplie ! Tu es meilleur que moi ! Non... Tsunnami...

Mon acolyte s'éteigna.Son âme s'évapora tel de l'eau chauffée par le Soleil... Son âme devait déjà voguer sur les Océans Pleureurs , océans où l'âme des morts mauvais étaient emprisonnées. Tsunnami mérite la meilleur des tombes , me semble-t-il. Alors , je nettoya sa plaie , avec un des pans de ma tunique , j'ai pris ses deux mains , je les fit tenir l'épée , et  je mis l'épée couchée sur lui. Enfin , je lui ferma les yeux.

-Tsunnami... Tout est de ma faute... J'aurai dû être plus prudent...Je ferai un sorte que ton sacrifice ne soit pas inutile.Je me battrai jusqu'au bout , et , si je dois perdre un bras au lieu de la vie , je perdrai ce bras et je tuerai celui qui me l'aura coupé.

Je franchis la porte de la salle 8 ,  et , sans aucune pitié , quelques larmes coulant sur mes joues , je commença à combattre. C'était dangeureux de ne pas regarder un ennemi avant de l'attaquer , mais c'était a cause de cela que Tsunnami était mort. « Non. C'est ma faute si il est mort. » pensais-je. Alors , je pris l'initiative de regarder l'ennemi : Celui-ci était armé d'un fléau , avec une armure faible , mais légère , pour pouvoir tout de même se déplacer. Je feinta a nouveau : Ma colère décuplait mon intelligence. Je me précipita vers sa droite , et , alors qu'il lançait son fléau , je me jeta a sa gauche en évitant celui-ci , mais , l'homme réussi a faire tourner son arme vers moi , et je me pris un rude coup. Il m'avait cassé au moins deux côtes , pensais-je. Il essaya de renouveller son coup , que j'esquiva en faisant un
roulé-boulet. Je lui donna un coup d'épée dans les jambes , et il cria de douleur , je fis un coup de traître : une de ses jambes blessée , je réussi à le faire tomber en le poussant. Son fléau , qu'il voulait balancer vers ma tête pour me tuer , retomba vers lui même dans un mouvement lent.Il se protégea de son autre bras , mais il se brisa les os. J'en profita pour enfoncer mon épée dans ses entrailles. J'aurais pu le décapiter , pour lui épargnier des douleurs , mais après ce que la créture de la salle 7 avait fait a Tsunnami , la pitié n'avait pas de place dans mon cœur. L'homme vomissa un jet de sang , et se convulsa : Il était en train de mourir.

 Je n'en pouvais plus. Après toutes ces blessures , je ne pouvais pas entrer dans la salle 9. J'avais promis – même si il était déjà mort...- à mon ami d'être prudent. Je décida de me reposer. Je nettoya mes plaies pour éviter l'infection avec des bouts déchirés de la tunique de l'homme : Une blessure au torse et aux côtes dû aux créatures rapides , deux côtes cassés , rien de très grave : j'avais juste un peu de mal à respirer.

 Une douzaine de minutes plus tard , après avoir repris mon souffle , je franchis la salle 9. La salle était remplie de petits êtres. Je ne bougea plus : c'était des lombrics : Il se pouvait qu'ils se repèraient par les vibrations du sol. J'en tua un pour voir la réaction des autres. Ils se jetèrent tous sur eux , et il ne resta plus rien de lui. Je répéta l'opération plusieurs fois , il n'en restait plus que 14. Après avoir avalé encore un ver , ils régurgitèrent tout : Certaines parties étaient bleus , d'autre rouge. Quand les deux se mélangèrent , une fumée sortit du mélange. Je pris soin de m'en écarter le plus , me protégea la tête des mains , le torse des jambes,jattendis. Une bête se jeta dans le mélange en lançant un heureux « Wiiii ! ». Un feu jailli , et tout les autres lombrics imitèrent la bête qui se consommait doucement. Le  feu devint plus grand , et , les créatures mortes , je pouvais entrer dans la salle 10. Une créature « plus forte que la normale » m'y attendait. Je découvris un zombie. Prenant les avertissements du vieillard – même si s'en était pas vraiment un...- au sérieux , je fis attention. Je lui donna un coup d'épée , et , soudain , la créature s'anima. Je l'attaqua à nouveau , et soudain , la créature se multiplia. Un clone était apparu. Il se posta devant la porte de la salle 11 , attendant qu'un imprudent vienne le réveiller. Je le frappa a nouveau : Encore un clone. En le frappant , il se multipliait... Alors comment faire ?! Il fonça sur moi , et se fracassa sur le mur : A mon grand étonnement , il ne se multiplia pas. Il fallait qu'il se tue lui même... Mais comment faire pour le faire se tuer sois même ? J'essaya de lui faire attaquer un de ses clones , il ne voulait pas avancer vers la porte... Alors  , j'essaya de le tuer en un coup : Il se clona... Mais il mourrut ! Je frappa un autre clone ,
qui s'anima , et voulut me frapper : Ses gestes lents , il se frappa lui même. La réponse me vient a l'esprit : Lui mettre une flèche dans sa main ! J'avais pris le carquoi et l'arc de  Tsunnami : je savais que j'en aurais besoin. Je lui mis une flèche dans sa main , tant bien que mal , au prix de plusieurs morsures , dont une grave au poignet. Puis , je le laissa avancer vers moi , et alors qu'il levait ses bras de haut en bas , pour attaquer , j'esquiva son coup. Il se planta la flèche dans le corps. Je répéta l'opération maintes fois , et , au final , il ne restait plus qu'un clone. Je le frappa , puis il se transforma en squelette. Je l'abatti , et , heureusement , il ne se multiplia pas. Son cadavre se releva , puis il se transfoma en creeper , qui pris moins de temps pour exploser , mais je m'étais déjà protégé. Aucune autre créature ne vint m'assaillir , et , soupirant de ma longue journée , je me rendis compte que j'était très fatiguée : Je consulta ma montre , qui indiquait la nuit. Je pris quelques couvertures dans mon sac bien chargé , je les étendis sur le sol froid et dure , et je m'endormis après m'être habitué à celui-ci.




                     Tome 5 de l'histoire d'Yronusa2000

Salle 11. C'était le petit matin , j’espérais surprendre son gardien , mais non.j'aurais du m'y attendre.

Le gardien n'était pas humain , c'était un blaze. Mais pas n'importe quel blaze... Une créature aux contours steeviens , mais à l’apparence d'un blaze. Dès qu'il me vit , il me lança en pleine tête une boule de feu , et je plongea sur le coté pour esquiver. La boule de feu atteignit mon torse , car mon armure me ralentissait.
Je fus projeté contre le mur , et mon épée fit un bond sur le coté , résultat , elle était a coté du blaze. Je fis un roulé-boulet , et esquiva son deuxième projectile. Je lui donne un fort coup de pied dans les jambes , il eut mal , à en juger son expression , mais , hélas , mon pied prit feu. Je parvins a reprendre malgré tout mon épée , que j'enfonça dans sa poitrine. Mon épée brûla a l'intérieur du ventre de la créature , et se désintégra. Il ne me restait que le trognon de l'épée. D'un geste rageur , je lui jeta à la figure le reste de mon arme , et cela le déséquilibra. J'eus à peine le temps de prendre une flèche dans mon carquois que la créature  me lança une boule de feu. Je la reçu dans mes jambières , et en signe de vengeance , je lui tira plusieurs flèches , une atteignit son bras , une autre son torse.
« Cette fois ci , c'est fini. Il ne résistera pas à cette attaque... » pensais-je.
Je lui fis un gros coup de pied , digne du héros nommé Léonidas : Un homme l'insulta , et d'un coup de pied énorme , le poussa dans un puits. C'était un guerrier acquit.
Bref , je lui fis un coup de pied magistral , le poussa sur un mur extérieur , et , comme je m'y attendais , le mur brûla. Mais pas entièrement , hélas. Je dus forcer le blaze à rester coller a celui-ci pendant environ 15 secondes , avant que le mur ne brûla complètement. Enfin , j'hurla aussi fort que mes poumons me le permétaient :
THIS IS MINECRAFTIEN !!! Et je le poussa dans le vide d'un coup de pied au moins trois fois plus puissant que les précédents.
Comme à mon attente , il tomba sans pouvoir voler , car il avait une partie humaine , ce qui l’empêchait de voler comme les blazes normaux.

D'accord , j'en étais à la salle 12 mon épée s'était totalement désintégré dans le corps du monstre... Alors , je retourna a la salle  7 , et je pris l'épée de Tsunnami en marmonnant :
« Désolé , mon vieux... Je suis sur que tu comprendrais... » Puis je retourna a la salle 11. J'entendis 4 « clic » : Bylem m'empêchait de retourner en arrière... Au moins , j'avais mon épée.

J'entra dans la salle 12 , et une pluie de poissons d'argent s’abattit sur moi. C'était un rude coup : Dès que j'en frappais un , il avait le temps de se cacher dans un bloc ! Alors , j'en frappa le plus possible en même temps , du coup ils n'avaient plus aucun blocs de libre , et je réussi à en tuer de plus en plus. Hélas , quand il resta moins de silverfish que de blocs , je n'avais plus aucune solution. Bah je leur fis subir un séisme : Je tapais sur leur refuge le plus fort possible , et je réussi à en éjecter 3. Je les tua , et répéta l'opération. J'accéda à la salle 13 , occupée par trois endermans. Monstres passif. Je décida de me concentrer sur un seul , et j'attaqua celui tout a droite. Immédiatement , il ouvra sa mâchoire , prêt a m'attaquer. Je me rua sur lui , et il se téléporta derrière moi , me frappant et me mettant à terre au passage. Je n'eus pas le temps de me relever : Il me frappa à nouveau , et je lui rendis son coup d'un modeste coup de poing , rien de grave pour lui. Cependant , cette fois ci je pus me relever. Je le blessa d'un coup d'épée dans sa tête , et il disparut. Il réapparut derrière moi , environ cinq secondes plus tard , mais j'anticipa , et le tua en me fendant. Sans que je sache pourquoi , l'enderman du milieu m'attaqua. Il me frappa de fois de suite , et le dernier monstre le rejoignit. Ils me ruèrent de coups , et ma tête commençait a tourner... J'allais mourir... Si jeune , au moins je rejoindrai tsunnami... Quand soudain...

boum !
Boum !!!
BOUM !!!

Et la porte s'ouvrit à la volée , projetant un enderman à terre.
Desgab apparut dans l’entrebâillement de la porte.
Il était essoufflé.
-Yro...
-DESGAB DERRIERE TOI ! Criai-je de toute la puissance de ma voix.

Desgab fut jeté à terre par un des monstres , mais j'avais eus le temps de me relever : Je transperça le cœur de l'enderman debout , tandis que Desgab tuai le dernier vivant après s'être relevé.

-Desgab... Tu..?

-Ouaip. Je me suis réveillé , puis j'ai foncé dans le château. Quatre portes étaient fermés , mais je l'ai ai fait sauter de leur gond ! Dit-il , en rigolant. Au fait , derien de t'avoir sauvé la vie.

-Oui. Tu es arrivé pile a temps.

-Que s'est-il passé , entre temps ? Me demande Desgab.

A la première salle , j'ai rencontré un jeune homme , qui s'appelait Tsunammi. Il est mort à la septième salle , en héros. Je t'explique : A chaque salle , il y a une épreuve. Des monstres nous attendent dedans. Je dois les combattre , puis arriver à la quinzième salle , ou plutôt sur le toit , pour arriver à Bylem.

-Qui est Bylem , bon sang ?! Je croyais qu'on allait voir Neithization ! S'étonna Desgab.

-Avant la Géante Blanche , j'étais dans une faction. Lors d'une attaque , Bylem , un membre , nous fîmes tombés. Après nous avoir trahis , il a disparut. Je croyais que la Catastrophe l'avait emportée. Mais en fait... C'était lui l'auteur de la Géante Blanche. Avangius avait un surnom : Neithization. Bylem , après avoir trouvé un mot qui donnait d'étrange pouvoir , il renversa
avengius du trône , et pris son surnom. La bataille a dût être énorme , tout deux possédaient Le Mot... , dis-je à desgab.

-Enfin donc , repris-je , il faut maintenant aller à la salle 14.

-C'est parti , répond-y-t-il.

La salle 14 était occupé par un homme sans  armure. Sans armes. Aucun kiosque. Une salle comme les autres.

-Bonjour. Je m'appelle Bladster , le maître des connaissances. Pour passer , vous devrez répondre correctement à mes questions. Au fait , ne pensez pas à me tuer , je suis protégé par mon maître.

-Pose ta question , dit Gab'.

-Question un , catégorie alchimie. La poudre de glowstone est utilisé pour quoi faire , dans les potions ?

-Pour augmenter la puissance d'une potion , mais hélas cela rend l'effet moins long ! Criai-je , très vite.

-Joliment formulé.

-Question deux , cette fois si seulement votre ami pourra
répondre , yronusa200. Toujours dans l'alchimie. Un chaudron contient l'équivalent de combien de fiole d'eau , Mr ?
-Euh... quinze ?

-C'est faux !!!

L'homme frappa de son pied le sol , et un gros gravat de cinq centimètres d'épaisseur tomba sur la tête de Desgab. Non protégée.

-Desgab ! Sa va ?!

-Question bonus , pour vous yronusa2000. Pourquoi desgab n'a pris presque aucun dégâts , malgré la taille de la pierre ?

-Euh... Il n'a vraiment rien eu ?

-Rien , répond !!!

-J'en sais rien !

-C'était du plâtre. Peu résistant , un crâne peut facilement en briser.

-Question 4 ! Dans la catégorie combat. Il faut mieux être sous , ou au dessus de l'ennemi ?

-Sous , bien sûr ! Si Bylem croit m'avoir avec sa !

-Bien. A toi , Desgab. Dans la catégorie fluides , que se passe-t-il si de l'eau va sur une source de lave ?

-Sa produit de l'obsidienne ! ! !

-Exact. Yronusa , dans la catégories monstres , quel est sûrement le monstre le plus dangeureux , si il est dans le monde normal ?

-Le wither , bien évidemment !

-C'est faux ! L'homme frappa encore une  fois , mais cette fois-ci trois flèches me tombèrent dessus.

-Aïe ! Criai-je.

-Le monstre le plus dangeureux , lorsqu'il est dans le monde normal , et l'enderdragon. Oui je n'ai pas dit du monde normal , quand il est dedans ! Si par malheur un enderdragon apparaît dans le monde normal , il détruira chaque bloc qu'il touche.

-Maintenant , à toi , Desgab. Dans la catégorie infrastructures , qu'elle est la plus grande que l'ont puisse trouver ?

-Un village

°---+'--^=-__{_,.,_}__-=^--'+---°

By ArthurBN




Yronusa2000, Rédacteur, Modérateur, génie, playboy, philanthrope, milliardaire, pour vous servir.
avatar
Grand Homme
Grand Homme
Messages : 95
Date d'inscription : 01/09/2017
Age : 17
Localisation : Perdu entre les lignes du temps.
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mon premier récit !

le Mer 10 Jan - 21:20
Je finis de lire et réponds demain Smile
avatar
Membre Fondateur
Messages : 442
Date d'inscription : 18/08/2017
Age : 16
Localisation : Terre 353 de l'univers B8, berceau de l'humanité
Voir le profil de l'utilisateurhttp://redaction-de-gloria.forumactif.com/

Re: Mon premier récit !

le Mer 10 Jan - 21:37
Alors franchement, ça a pas l'air mauvais du tout mais ça fait hyper bizarre ^^ on dirait pas toi, ça remonte énormément ! :p

°---+'--^=-__{_,.,_}__-=^--'+---°
.reicogén ruop unev sius ej ,uomamroD

avatar
Rédacteur-en-Chef
Messages : 435
Date d'inscription : 20/08/2017
Localisation : Blancherive, en Bordeciel, situé en Tamriel, sur Nirn, plan de Mundus
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mon premier récit !

le Jeu 11 Jan - 16:03
Bah forcément, ça fait quatre ou cinq ans quand même ! A l'époque j'étais un fan fou d'Eragon, tu peux retrouver une très grande inspiration dedans :p (l'idée de la tour vient d'un manga wakfu aussi)

°---+'--^=-__{_,.,_}__-=^--'+---°

By ArthurBN




Yronusa2000, Rédacteur, Modérateur, génie, playboy, philanthrope, milliardaire, pour vous servir.
avatar
Grand Homme
Grand Homme
Messages : 95
Date d'inscription : 01/09/2017
Age : 17
Localisation : Perdu entre les lignes du temps.
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mon premier récit !

le Jeu 11 Jan - 21:01
Effectivement, ça fait un peu bizarre de voir ton écriture à tes débuts, mais en même temps, c'est intéressant de voir l'évolution de ta "patte" littéraire. Smile
avatar
Rédacteur-en-Chef
Messages : 435
Date d'inscription : 20/08/2017
Localisation : Blancherive, en Bordeciel, situé en Tamriel, sur Nirn, plan de Mundus
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mon premier récit !

le Jeu 11 Jan - 21:11
Ouais j'ai été énormément influencé par divers auteurs Razz
avatar
Demi-Dieu
Demi-Dieu
Messages : 160
Date d'inscription : 19/08/2017
Age : 15
Localisation : Sur le Forum de Gloria
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Mon premier récit !

le Jeu 11 Jan - 23:39
Je me disais bien que ça venait de wakfu :v, sinon, quand j'ai lu "Theudis" j'ai beaucoup ri xD... Et tu avais déjà une belle plume auparavant :c
Contenu sponsorisé

Re: Mon premier récit !

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum